Liszt: Le mal du pays, S. 160, No. 8